La planification de production d’un cabinet d’expertise comptable

La planification de production d’un cabinet d’expertise comptable

Téléchargez ici la plaquette synthétique de TurboBusiness

A l’heure où la pénurie de collaborateurs se fait de plus en plus ressentir, la planification de production d’un cabinet d’expertise comptable devient incontournable pour un certains nombre de raisons que nous allons détailler dans ce post.

1/ Les cabinets d’expertise comptable doivent dégager du temps et des marges pour survivre

Si cette évidence n’est plus à démontrer, pour autant les voies empruntées par les dirigeants de cabinets sont diverses.

La plus évidente est d’acheter et d’implémenter des outils de gain de productivité et les gains annoncés par les éditeurs sont énormes ! Force est de constater que les honoraires baissent plus vite que n’augmentent les gains. Cela se traduit par une perte de productivité mesurée par le ratio CA/collaborateur.

Pourquoi ? Acheter des chaussures d’athlétisme à un sportif qui ne s’est pas entraîné depuis des mois, cela ne sert à rien ! Pour courir plus vite, il faudra d’abord enchaîner de nombreuses séances de sport mais aussi de la diététique, des séances de sophrologie pour avoir un mental de winner etc…

C’est pareil dans un cabinet d’expertise comptable : le super outil de productivité installé au milieu d’une organisation sans processus, sans procédures, sans management de RH etc… verra ses capacités réduites à zéro. Et s’il y a des gains, ils seront reperdus dans le système.

La moins naturelle (et la moins séduisante !), c’est d’abord de mettre son cabinet en ordre de marche optimisé avant d’injecter des outils nouveaux, voire d’embaucher de nouveaux collaborateurs.

Ce travail n’est pas dans l’ADN ni dans le cursus d’études des professionnels de la comptabilité ! Dommage…

Et les outils doivent être positionnés sur les RH « goulots d’étranglement », pas ailleurs : sans planning de charge, 98% des cabinets n’ont aucune information sérieuse sur la charge de travail mensuelle des collaborateurs.

TurboBusiness et la méthode des 5P sont les alternatives les plus crédibles à la désorganisation d’un cabinet d’expertise comptable et à sa perte de productivité.

2/ Les cabinets d’expertise comptable doivent fidéliser leurs collaborateurs actuels et anticiper pour en trouver de nouveaux

Le chargement à 110% des collaborateurs est une très mauvaise idée ! La pression, la désorganisation et le stress finissent par casser la mécanique de l’équipe. Le turn-over est garanti d’autant que ce sont toujours les meilleurs collaborateurs qui sont surchargés. Et chassés par les concurrents !

Cela coûte très cher avec des effets induits : perte de productivité, glissements de fonction (les cadres se mettent à faire de la tenue et des TVA), perte de clients, coûts de chasseurs de têtes, impact négatif sur la croissance qui est bridée…

Pour croître vite, il faut anticiper et lancer des recrutements des mois à l’avance, tout en offrant des profils originaux pour être attractif. La créativité passe également par des avantages en nature qui vont intéresser les jeunes collaborateurs : une démarche « QVT » (qualité de vie au travail) peut devenir une excellente stratégie RH ! Le télé-travail, la convivialité, les responsabilités, l’autonomie participent également au succès des futures embauches.

3/ Les cabinets d’expertise comptable doivent faire évoluer leurs offres vers des prestations à plus forte valeur ajoutée

Hitendra Patil, Director of Practice Development chez AccountantsWorld écrit la chose suivante : «  le vrai test du « pourquoi » de la comptabilité advient lorsque lesentités économiques consomment l’information comptable. Que font elles lorsqu’elles voient leurs informations comptables ?

Personne ne perd un temps précieux à trop creuser dans le passé. Tout ce que les gens veulent, c’est apprendre du passé pour améliorer l’avenir.

Au lieu de rationaliser les décisions déjà prises, les experts-comptables devraient se concentrer sur la fourniture de renseignements d’aide à la décision, en fournissant des informations proactives sur les conséquences des décisions managériales.

Sans doute, le véritable but de la comptabilité est d’aider les clients à prendre de meilleures décisions économiques à l’égard de l’avenir, et la technologie facilite les choses pour les experts-comptables et les entrepreneurs.

Au lieu de rationaliser les décisions déjà prises, les experts-comptables devraient se concentrer sur la manière de procurer des renseignements aidant la prise de décision, en fournissant des informations proactives sur les conséquences des décisions managériales. »

Mais cette orientation n’est permise que si le cabinet a mis en oeuvre les points cités plus haut : sinon, les grands discours du « conseiller numéro 1 des chefs d’entreprises » ne sont que du vent.

Téléchargez ici la plaquette synthétique de TurboBusiness

Voir le site de TurboPilot, l’outil n°1 de gestion de trésorerie dans les cabinets d’expertise comptable

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.